Neuf-Brisach… Du chef d’œuvre de Vauban aux transformations allemandes de la fin du 19e.

Les vues aériennes des fronts 1-2 — Porte de Belfort — et 8-1 se prêtent admirablement à l’observation et la compréhension d’une fortification bastionnée et, pour les plus férus, aux nombreuses modifications de l’enceinte dite de sûreté, après 1875, qui se transforme alors en une vaste plate-forme d’artillerie.
Bien cordialement. 
JM Balliet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *