L’imprenable Metz ! Les fortifications médiévales… Exposition à la porte des Allemands

L'imprenable Metz ! Les fortifications médiévales… Exposition
Espace d’accueil de l’exposition

Actuellement, une exposition vient de débuter qui mérite absolument d’être signalée : L’imprenable Metz !

L'imprenable Metz ! Les fortifications médiévales… Exposition

Elle se tient dans un lieu prestigieux, la Porte des Allemands (Metz), du 24 novembre 2017 au 11 mars 2018 (l’accès est gratuit). Pour plus de détails, cf. l’agenda des expositions de la ville de Metz.

Ce travail est le fruit des travaux de l’association Historia Metensis qui fort des compétences de ses membres (archéologie, histoire…) a mené une série d’opérations archéologiques avec le soutien de la DRAC Lorraine, de Metz Métropole et de la Ville de Metz.

Si les travaux scientifiques ont été mis en exergue par le moyen d’une belle publication « Défendre Metz à la fin du Moyen Âge. Étude de l’enceinte urbaine » (sous la dir. de J. Trapp et M. Didiot), l’exposition vise à mettre les résultats à la portée du plus grand nombre, jeunes et moins jeunes, simples curieux et, même, les amateurs plus avertis. Nous avons pris beaucoup de plaisir à la parcourir et, de facto, c’est assurément une belle réussite !

Une exposition et un secteur à (re)découvrir sans retenue…

Metz, Porte des Allemands
Porte des Allemands (état 2012)
Metz, Porte des Allemands
Porte des Allemands (état 2017)
Metz, Porte des Allemands
Une vidéo très instructive sur les fortifications médiévales de Metz
L'imprenable Metz ! Les fortifications médiévales… Exposition, une serpentine
Serpentine (fin 15e s.)

L'imprenable Metz ! Les fortifications médiévales

La fausse braie du 16e s. était flanquée d’un moineau (i.e caponnière) offrant quatre embrasures de tir pour des armes à feu. On y accédait par un souterrain dont l’accès est aujourd’hui condamné…

Metz, Caponnière de Desch (état 2017)
Caponnière de Desch (état 2017)

La caponnière est richement ornée et on y trouve plus particulièrement un élément du bas-relief qui représenterait son commanditaire, Philippe Dex, gouverneur des murs de l’époque et chargé de l’entretien de l’enceinte.

Metz, Caponnière de Desch (état 2012)
Détails du bas relief avec une figure allégorique pour le moins suggestive (état 2012) !

Indispensable pour mieux comprendre… Réf. bibliographique :

TRAPP J., DIDIOT M (Sous la dir.) – Défendre Metz à la fin du Moyen Âge. Étude de l’enceinte urbaine. Nancy, 2017.

Balliet J.M., 2 décembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *